Informatique Hybride : 5 conseils pour trouver le bon équilibre

Hybrid IT - Informatique Hybride - 5 conseils pour trouver le bon équilibre

En 2012, le cabinet d’analystes Gartner déclarait : « L’Hybrid IT représente l’avenir de l’informatique » – Et il avait raison ! Depuis, le modèle hybride a été largement débattu au sein du marché, même si personne ne comprend vraiment de quoi il s’agit (il est souvent confondu avec le Cloud, par exemple)

Assez ironiquement c’est la flexibilité que l’Hybrid IT promet – et qui fait l’objet de son incroyable popularité – qui la rend difficilement accessible. Contrairement au Cloud, l’Hybrid IT n’est pas un produit ou une solution distincte. C’est plutôt un modèle mixte qui mélange des couches de produits, de logiciels, et de services, sur site ou pas, dont une partie est fournie par des entreprises externes.

En effet, la croissance du modèle basé sur l’Hybrid IT est en corrélation avec l’évolution du rôle du DSI. L’informatique, dans la plupart des organisations, n’est plus seulement composée de PCs et de serveurs – sa nouvelle réalité réside dans la mise à jour régulière de logiciels, d’outils d’analyse de données et de services de conseils qui supportent complètement l’activité de l’entreprise.

De la même façon, les DSI ne se contentent plus de répondre simplement aux besoins des différentes lignes d’activités de l’entreprise : ils ont la responsabilité de choisir le bon mix entre logiciels, services, et produits pour que le système d’informations soit moteur de l’entreprise dans l’ère du tout digital.

C’est pour cette raison que la plupart des DSI ont vu cette mutation vers des environnements hybrides comme un enjeu de moyen termes, dans la mesure où leur mix de matériel, de logiciels, et de services continue à se diversifier.

Mais alors quels sont les éléments que les DSI doivent prendre en considération pour commencer leur marche vers un environnement hybride ?

Prenez du recul face à votre infrastructure et vos compétences en interne – et ne vous faites pas d’illusions

La transition vers l’hybride doit commencer par un diagnostic de la situation actuelle au sein de votre entreprise.

Est-ce mon infrastructure supporte l’entreprise comme elle devrait le faire ? Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Est-ce qu’il existe, au sein de mon entreprise, des phénomènes de « shadow IT » pour lesquels je n’ai pas donné mon accord ? Est-ce que mon équipe informatique a le niveau de compétences adapté pour ce que je souhaite mettre en œuvre ?

Concentrez-vous sur ce que vous faites de mieux, et externalisez le reste

Une fois que vous avez correctement audité votre infrastructure et le niveau de compétences de vos équipes, il est grand temps de hiérarchiser vos efforts ! Le principal avantage d’une infrastructure informatique hybride réside dans le fait qu’elle permet aux entreprises de se concentrer sur ce qu’elles font de mieux, tout en faisant appel à des partenaires spécialistes pour le reste. Les DSI doivent se concentrer sur les domaines dans lesquels ils sont capables d’apporter de la réelle valeur à l’entreprise, plutôt que se disperser sur trop de sujets.

Trouvez le bon équilibre entre réduction des coûts et contrôle

Transférer d’importants blocs de leur infrastructure informatique à des fournisseurs externes pour réduire les coûts peut être tentant pour les DSI.

Il est néanmoins évident que ceux-ci voudront garder le contrôle sur les blocs les plus vitaux ou sensibles du système d’informations. Tous ces éléments sensibles ne seront peut-être pas évidents au premier abord : il faut donc réfléchir attentivement pour établir un équilibre cohérent entre la réduction des coûts et le besoin de contrôle

Apportez de la valeur à votre entreprise !

La transition vers une infrastructure hybride ne doit pas être faite seulement pour suivre la tendance. Elle doit être vectrice de valeur ajoutée pour l’entreprise. Et si les DSI veulent justifier cette décision stratégique auprès de leur direction, ils doivent être capables de rationaliser ses bénéfices. De fait, qu’est-ce qu’une infrastructure hybride peut apporter à l’entreprise ? Est-ce qu’elle permet de réduire coûts, le risque d’administration, ou d’améliorer globalement l’efficacité du système d’information ? Est-elle un mélange de l’ensemble de ces bénéfices ? Comment s’assurer que cet apport de valeur peut être régulièrement contrôlé dans la mesure où l’entreprise peut évoluer et voir ses priorités changer ?

Vérifiez régulièrement vos résultats – et vos options

Une infrastructure hybride permet aux DSI de se départir des contrats de long-termes signés avec deux ou trois fournisseurs clés, comme ça pouvait être traditionnellement le cas. Ils peuvent maintenant, au contraire, contrôler la performance de chacun des éléments du système d’information, et adapter leur mix avec plus d’agilité.  Le choix de fournisseurs potentiels a lui aussi considérablement augmenté – prenez donc toutes vos options en considération.

En résumé, il n’y a aucuns doutes sur le fait qu’une stratégie hybride bien réfléchie peut délivrer d’énormes bénéfices pour les entreprises. Et il ne s’agit pas seulement d’optimiser les coûts. Le monde change rapidement, et il devient de plus en plus digital. La plupart des DSI qui ont mis en place une stratégie hybride pensent que celle-ci permet à leur entreprise d’être plus agile, et donc de s’adapter plus facilement aux changements d’environnements.

Alors commencez dès maintenant à planifier votre migration vers un environnement informatique hybride pour les prochaines années.

En savoir plus : http://www.thehybridhive.com/2015/getting-your-hybrid-strategy-right/

Découvrez aussi...

La gouvernance logicielle dans l’informatique hybr... L'informatique hybride offre de nombreux avantages, parmi lesquelles une plus  grande agilité grâce à l’intégration d’applications dans le cloud avec ...
Informatique Hybride : Introduction au concept d&r... D’après IDC, 65% des départements informatiques des entreprises vont s’engager dans une stratégie de cloud hybride avant la fin de l’année 2016. Gartn...
L’histoire de l’informatique hybride Aujourd'hui, nous parlons de l'informatique hybride comme une nouvelle norme. En effet, selon un rapport réalisé par The Hybrid Hive, 79% des décideur...
Informatique hybride : comment limiter les risques... Un nombre croissant d'entreprises fournissent des services et des offres plus agiles à travers le cloud, tout en s'appuyant sur les systèmes tradition...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*