L’internet des objets dans l’entreprise

l'internet des objets

Dans un monde hyper-connecté comme le nôtre, les appareils connectés ne cessent de se développer à un rythme effréné. En effet, selon plusieurs études, 50 milliards d’appareils seront connectés à Internet en 2020. De ce fait, des processus utilisant les facultés de ces appareils se développent logiquement en parallèle afin de tirer profit de ce marché en pleine croissance.

Dans un futur plus que proche, l’internet des objets aura un impact énorme sur la société et sur les habitudes des individus. Selon l’Union Internationale des Télécommunications, l’internet des objets est une « infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets physiques ou virtuels grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution. »

Dit simplement, l’internet des objets est un réseau de réseaux qui permet de transmettre des données entre objets physiques et virtuels grâce à des systèmes d’identification complexe. Un objet peut être une montre, un stylo, une voiture, etc… De ce fait, Internet n’est plus totalement invisible et prend forme dans ces objets.  A terme, ces derniers vont pouvoir interagir de manière autonome entre eux. En effet, les objets connectés pourront acquérir des compétences comparables à celles de l’être humain, grâce à l’intelligence artificielle. L’intégration de l’internet des objets dans les biens que nous utilisons quotidiennement aidera à automatiser et à anticiper les tâches, permettant ainsi à l’utilisateur de gagner en productivité et en efficacité.

Le développement de l’internet des objets est donc bénéfique à la croissance économique mais aussi au développement de la société, puisque les objets connectés deviendront de véritables agents économiques utiles à la société. Le phénomène aura aussi les mêmes conséquences dans les entreprises, puisqu’en équipant les collaborateurs et l’espace de travail d’objets connectés, la productivité et l’efficacité se verront décuplées et, indéniablement, les pertes de temps auront tendance à se réduire.

La recette de l’internet des objets

Pour fonctionner correctement et efficacement, l’internet des objets a besoin de 6 types de systèmes différents. Tout d’abord, l’identification des objets, qui permet de collecter les données de ces derniers. Des capteurs sont aussi essentiels puisqu’ils permettent de recueillir les informations de l’environnement dans lequel évoluent les objets. Ces informations sont précieuses pour pouvoir améliorer le dispositif global. Une fois les différentes données collectées, un traitement des données intervient pour stocker et analyser celles-ci. Des réseaux permettent de transférer ces données entre le monde physique et le monde virtuel. Enfin, et en toute logique, une connexion internet et une intégration sont nécessaires pour pouvoir connecter et intégrer les systèmes entre eux.

Une fois les 6 types de systèmes réunis, 7 composants sont nécessaires pour que l’infrastructure soit optimale. En effet, la liaison entre un objet et Internet est un processus assez complexe qui nécessite les 7 composants suivants pour une liaison sans encombre :

  • Une étiquette physique ou virtuelle est indispensable pour identifier les objets et les lieux ;
  • Un moyen de déchiffrer les étiquettes, permettant ainsi de les lire et de les localiser quand nécessaire (ndlr : pour les étiquettes virtuelles) ;
  • Un dispositif mobile, tel qu’un smartphone, une tablette ou encore un ordinateur portable ;
  • Un logiciel ou une application pour le dispositif mobile en question ;
  • Un réseau sans fil (2G, 3G ou 4G) pour une communication efficace entre le dispositif mobile et le serveur détenant les informations liées aux étiquettes ;
  • Une information sur chaque objet lié, qui peut être contenue dans les bases de données qui stockent les informations collectées ;
  • Un affichage pour lire l’information sur l’objet lié, tel que l’écran du dispositif mobile utilisé.

Les entreprises, friandes de l’internet des objets

De nos jours, les entreprises s’intéressent de plus en plus à l’internet des objets et aux opportunités qu’il peut offrir. Selon l’étude « Internet of Things, Visualise The Impact », menée par SAS auprès de 75 grandes entreprises, 33% d’entre elles estiment que l’internet des objets permettra de développer de nouveaux produits ou services. 25% estiment que cette technologie leur permettra d’améliorer la gestion des ressources.

Les entreprises se servent de l’internet des objets pour plusieurs usages divers. Certaines voient en cette technologie le moyen d’améliorer leurs processus internes. 20% des entreprises placent le développement d’applications liées à l’internet des objets dans le top 3 des priorités stratégiques. 17% d’entre elles utilisent l’internet des objets dans une optique d’auto-diagnostic et 15% pour suivre et gérer leurs actifs.

3 principaux risques identifiés par 18% des entreprises sont à prendre en compte pour une organisation réticente vis-à-vis de  l’internet des objets : une perte de parts de marché, une gestion non-optimale de leurs coûts ainsi qu’une perte d’efficacité. Il est donc vital pour une entreprise de sauter le pas afin de pouvoir bénéficier des nombreux avantages de l’internet des objets.

Découvrez l’intégralité de l’étude SAS à cette adresse : http://www.sas.com/content/dam/SAS/bp_de/doc/ebook/iot-visualise-the-impact-2458546.pdf

En savoir plus concernant les solutions Internet des objets de Fujitsu : https://sp.ts.fujitsu.com/dmsp/Publications/public/fly-fujitsu-iot-solution-ubiquitousware.PDF

Découvrez aussi...

Industrie 4.0 : véritable révolution ? Après avoir traité l’usage de l’internet des objets dans l’entreprise et l’impact de la digitalisation sur les marchés traditionnels, il est désormais...
Investissement Fujitsu : 50 millions d’euros pour ... Après plusieurs mois de discussions entre Fujitsu, le gouvernement français et Business France, un investissement à hauteur de 50 millions d’euros vie...
La digitalisation selon British Gas Avec un business model menacé par des start-ups digitales et ‘lean’, beaucoup d’entreprises leader de leur industrie tentent des initiatives de ‘disru...
L’informatique hybride : Pilier de la transformati... Lors du Fujitsu Forum 2016, Brad Mallard (Chief Technical Officer, Fujitsu EMEIA) tirait la sonnette d’alarme pour les entreprises : il ne faut pas co...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*