L’informatique peut résoudre le puzzle de l’énergie mondiale

Puzzle énergie

La demande mondiale en énergie devrait augmenter de 37% dans les 25 prochaines années. En considérant nos infrastructures dépassées et notre surdépendance aux énergies fossiles, il semble clair que l’Homme fait face à un challenge sans précédent.

Jour après jour, nous prenons l’énergie que nous utilisons pour acquise. Elle intervient dans tous les aspects de nos vies et au fur et à mesure que la demande augmente, les ressources traditionnelles se raréfient.

Nous avons besoin d’une révolution dans la création, la distribution et l’utilisation de l’énergie sans quoi nous ferons inévitablement face à un futur des plus sombres. La résolution de ce puzzle pourrait très bien demander un travail sur plusieurs générations.

Une clé pour la résolution de ce problème réside dans la transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables. L’accroissement des preuves confirmant le réchauffement climatique montre bien en quoi notre utilisation des sources d’énergie traditionnelles est synonyme de désastre sur le long terme.

La technologie faisant autant partie du problème que de la solution, chez Fujitsu, nous pensons que l’informatique doit s’imposer comme un leader dans la transition énergétique.

Réduire l’empreinte énergétique de l’informatique

Ce secteur est un grand consommateur d’énergie et l’industrie est responsable de l’utilisation en électricité de ses systèmes et appareils. Avec la démocratisation de l’ « l’informatique as a service », il nous faut aussi veiller à réduire la consommation d’énergie par unité de travail.

Il a été estimé que les équipements informatiques utilisent un total de 10% de la capacité mondiale en génération d’électricité. Si tous ces équipements étaient alimentés par une énergie verte et neutre en carbone cela réduirait certainement notre empreinte sur le globe.

La technologie intelligente, une voie vers l’efficacité énergétique

L’informatique peut être un levier vers l’efficacité énergétique dans d’autres secteurs, particulièrement dans la production industrielle, la construction et les transports.

Grâce au contrôle intelligent, les nouvelles technologies informatiques permettent de stabiliser les réseaux électriques grâce au contrôle intelligent – de la même façon que les consommateurs ont eux aussi des moyens de contrôler leur consommation d’énergie (via Nest par exemple). À l’échelle industrielle, de tels systèmes vont augmenter l’efficacité des générateurs, la rendant mesurable en termes de CAPEX pour un niveau donné de ressources nécessaires.

Cet aspect est également critique dans le passage des sources d’électricité classiques aux énergies renouvelables, notamment parce que que la plupart des sources d’énergie renouvelables sont fluctuantes. En étant conscient de cela, on comprend que l’informatique constitue  une voie privilégiée vers une énergie propre de manière contrôlée et rentable.

Que peut faire l’industrie informatique ?

Il ne fait aucun doute que la réputation de l’industrie s’améliore à mesure qu’elle s’intéresse à l’énergie et son utilisation.

La ferme de serveurs de Facebook, au sud du Cercle Arctique en Suède, en est un très bon exemple. L’installation profite du climat froid et de l’abondance des ressources hydroélectriques à proximité plutôt que de miser sur un système de climatisation gourmand en électricité. Cela démontre que même l’une des entreprises les plus sollicitées au monde peut prendre de bonnes décisions au sujet de l’environnement.

Les Data Centers californiens d’Equinix sont alimentés à 100% par l’énergie solaire, pour un total de 105 megawatts. Cette performance est d’autant plus remarquable quand on note que les serveurs doivent fonctionner jours et nuits toute la semaine alors que le soleil ne brille que la moitié de la journée.

Une part impressionnante de 90% de l’énergie produite pour alimenter nos infrastructures se transforme en chaleur, un gaspillage énorme. Mais il existe des façons innovantes d’y remédier.

Par exemple, la chaleur corporelle des utilisateurs de la Central Station de Stockholm est utilisée pour chauffer un bâtiment du voisinage. Chez Fujitsu, nous utilisons une stratégie similaire pour transférer la chaleur générée par notre data center de London North à nos bureaux.

Mais la technologie peut en faire encore plus pour aider à réduire le gaspillage. En développant des environnements mieux pensés et garnis de réseaux de dispositifs intégrés nous serons capables de diriger la chaleur et la lumière là où nous en avons le plus besoin.

Rendre les réseaux plus intelligents

L’infrastructure électrique fait partie intégrante de la symbolique de la civilisation industrielle. Les centrales électriques traditionnelles forment des constructions massives, pensées pour générer du courant en continu au bénéfice de larges populations.

Au final, la valeur d’un réseau flexible et intelligent dépend directement de sa capacité à s’adapter à des exigences variables. L’augmentation et la démocratisation de dispositifs intelligents requiert des outils d’analyses avancés pour assurer que les réseaux fournissent de l’énergie au bon endroit au bon moment.

Des algorithmes complexes peuvent prendre en compte des facteurs tels que la météo, les besoins en énergie et les réserves d’énergie renouvelable pour gérer un réseau de manière plus efficace, mettant à profit le big data et l’intelligence artificielle.

Les réseaux électriques seront bientôt capables de gérer la demande de manière active, en retardant, par exemple, la mise en marche des machines à laver domestiques à des périodes où la demande est basse. Cela signifie également que les équipements les plus énergivores comme les climatiseurs et les congélateurs pourront être contrôlés avec plus de justesse.

L’appétit qu’a le monde pour l’énergie continuera à croître inexorablement. Si les entreprises, les gouvernements et les citoyens travaillent ensemble, nous pouvons permettre aux générations futures de jouir de la prospérité énergétique que nous prenons aujourd’hui pour acquise.

L’avenir de l’énergie repose dans un mélange de ressources intelligent, dans des mécanismes de distribution et des choix informés en termes d’usage. La voie de la technologie est celle qu’il faudra privilégier pour y arriver.

Les dispositifs et les services qui apparaissent sur le marché aujourd’hui feront partie intégrante d’une réalité énergétique qui nous servira par son efficacité et son aspect écoresponsable, demain.

Cet article est basé sur un livre blanc écrit par Simon McKenna, Ingénieur émérite chez Fujitsu.

Découvrez aussi...

Comment la décarbonisation affecte le marché de l’... Certains changements comme l’Internet des Objets (IOT) sont amorcés par la technologie. D’autres sont le fruit de sources commerciales, sociales ou ré...
Le marché de l’énergie et l’Internet des objets... Le secteur de l’énergie arrive à un tournant technologique et à une certaine forme de changement structurel. L’enjeu est le suivant : arriver à fourni...
La transformation digitale dans l’énergie Aujourd’hui, nous vivons dans un monde hyperconnecté, c’est un fait indéniable. Les individus ne cessent de se procurer des objets de plus en plus con...
Main d’oeuvre qualifiée : attention à la marche !... La transformation digitale provoque des changements de business models à un rythme soutenu chez les entreprises. Néanmoins, la main d’oeuvre compétent...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*