9 grandes tendances et comment elles vont changer le monde

9 grandes tendances et comment elles vont changer le monde

Nous avons invité 30 des futurs leaders les plus brillants d’Angleterre pour débattre sur l’impact des changements mondiaux sur le futur de notre société et sur les opportunités offertes par l’innovation.

Nous pensons qu’en rassemblant les esprits les plus brillants qui évoluent dans les secteurs publics et privés nous pouvons nourrir l’imagination, inspirer la créativité, et encourager l’innovation afin de répondre aux problèmes majeurs de la planète.

La discussion a porté sur les six grandes tendances qui dirigent le monde des affaires et la société à l’échelle globale : croissance de la population, énergie renouvelable, santé, migration urbaine, population vieillissante et internet des objets.

A quoi ressemble donc le futur des 20 prochaines années et au-delà ? Comment la technologie va-t-elle nous aider à surmonter ces défis ? Comment va-t-elle impacter les échanges commerciaux ?

Voici les 9 grandes tendances qui sont ressorties de cette discussion

1) Les villes intelligentes vont aider à gérer le gonflement urbain

La migration urbaine s’opère à toute vitesse, la course vers la création de villes intelligentes qui peuvent gérer les défis posés par ces flux de personnes a déjà commencé.

Il s’agit de rassembler transports, parkings, circuits de ramassage des déchets, constructions et bien plus dans des plateformes intelligentes unifiées. Avec l’aide de Fujitsu, Dubai montre déjà la voie et d’autres villes vont suivre son exemple.

Localiser la production d’énergie pourrait être un moyen de gérer les pics de demande en électricité dans les zones urbaines les plus denses. Au cours de la discussion, un groupe a suggéré que la décentralisation pourrait amener à faire des bénéfices encore plus importants.

2) Les réseaux électriques doivent changer 

Afin de répondre aux besoins d’une population mondiale grandissante (qui devrait atteindre les 9,7 milliards en 2050) nous avons besoin de plus d’énergie (en utilisant moins d’énergie fossile) et nos réseaux électriques doivent être plus efficaces.

Un autre groupe a suggéré que les grosses centrales traditionnelles pourraient aussi devenir obsolètes dans les 20 années à venir, à mesure que les énergies renouvelables et les technologies de stockage continuent à se développer.

En conséquence, les réseaux doivent devenir plus flexibles pour pouvoir supporter les fluctuations en électricité mais aussi pour être capable de transférer l’électricité entre les pays et sur de grandes distances.

3) La possibilité d’être rémunéré pour une consommation énergétique intelligente

Vous lisez bien. Si tous les ménages étaient équipés de terminaux intelligents, il a été suggéré que le réseau pourrait payer les individus pour les encourager à utiliser leurs appareils pendant les heures de surproduction.

Ces terminaux intelligents permettraient de savoir exactement quand commencer à charger votre voiture électrique ou mettre vos appareils ménagers en marche. Grâce à ce type de dispositif, le gaspillage d’énergie serait moins important et on pourrait imaginer un modèle dans lequel les gens seraient récompensés d’avoir utilisé leurs appareils pendant des périodes optimales. C’est une situation gagnant-gagnant pour les consommateurs et les fournisseurs.

4) Le rechargement sans-fil sera bientôt là

Nous l’avons vu à petite échelle avec les smartphones. Imaginez avoir la possibilité de garer votre voiture électrique dans votre garage et qu’elle se recharge automatiquement, sans que vous n’ayez à brancher aucun câble. Mieux encore, que la charge démarre au moment optimal. Cette technologie est en développement et a le potentiel de booster l’adoption de véhicules électriques et sans conducteur.

5) Il faut créer un standard universel pour l’internet des objets

La standardisation de l’internet des objets (IoT) à travers tous les types d’appareils est un challenge à surmonter si nous voulons en tirer tous les bénéfices.

Notre groupe d’innovateurs pense que le smartphone pourrait être la pièce technologique maîtresse qui permettrait de tout unifier. C’est une bonne manière de baisser les coûts et d’augmenter la demande pour l’IoT.

6) L’IoT dépend de la disposition du public à partager ses données

Comment faire accepter au public que les entreprises partagent des informations au sujet du consommateur ? L’internet des objets est un cumul de plateformes diverses, la seule façon de réaliser son potentiel est de rendre le partage de données possible entre ces plateformes.

Cela pose d’importantes questions sur l’accès à ces informations, et sur le traitement de ces données. Pour que le consommateur accepte de partager ses informations, deux éléments importants sont à prendre en compte : Il faut qu’il en retire un bénéfice, et il faut que le fournisseur ait une utilisation transparente de ses données.

7) Le monde de l’assurance est voué à la disruption

La collecte de données personnelles au niveau micro a le potentiel de changer complètement le fonctionnement du monde de l’assurance. Bientôt, vous pourrez très bien payer des cotisations de manière quotidienne ou horaire, en fonction de votre emplacement, de votre activité physique ou même de votre régime. Ce modèle est d’ailleurs d’ores et déjà en train de voir le jour, via les applications de vos assureurs qui évaluent votre conduite.

Être prêt pour cette nouvelle réalité sera primordial puisque de nouveaux business models vont inévitablement émerger. En prenant du recul, on peut aussi se demander comment les autres industries peuvent se préparer à cette disruption.

8) La santé a un bel avenir devant elle

Connecter les gens à des professionnels de la médecine par les voies digitales peut apporter une efficacité indéniable en éliminant la nécessité de rencontrer son médecin face à face.

Dans d’autres contextes, la modélisation 3D et l’utilisation de la réalité augmentée peuvent aider les docteurs à mieux comprendre les problèmes des patients avant de commencer une chirurgie. Les chirurgiens pourraient aussi avoir accès à des centaines d’heures d’entraînement sans avoir à opérer un seul patient.

Avec une population vieillissante, la demande pour des services de santé n’ira pas en diminuant. La technologie est la clé pour améliorer la qualité des soins, mais aussi pour baisser les coûts.

9) Les challenges culturels freinent les avancées technologiques

Pour mener cette vision à bien dans le futur, il faut surmonter des challenges culturels comme l’inertie et la résistance au changement. 10 à 15 années seraient-elles suffisantes ? Notre panel pense qu’un évènement marquant comme une crise pourrait être nécessaire pour forcer un changement culturel.

Nous comprenons qu’il ne suffit pas de penser à la technologie en elle-même. En revanche, il s’agit de construire des solutions basées sur les gens qui les utilisent, une idée qui réside au centre du concept d’Innovation centrée sur l’Humain.

Découvrez aussi...

Comment fidéliser ses clients à l’aide d’une expér... Cela fait plusieurs années que les entreprises de services publics font face à des défis organisationnels. Les modifications réglementaires, la hausse...
Investissement Fujitsu : 50 millions d’euros pour ... Après plusieurs mois de discussions entre Fujitsu, le gouvernement français et Business France, un investissement à hauteur de 50 millions d’euros vie...
L’informatique au service d’une énergi... Glen McLatchie, DSI du plus gros producteur  d’énergie renouvelable de Nouvelle Zélande, trace le chemin vers une organisation informatique plus respe...
Main d’oeuvre qualifiée : attention à la marche !... La transformation digitale provoque des changements de business models à un rythme soutenu chez les entreprises. Néanmoins, la main d’oeuvre compétent...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*