La valeur de l’ Internet des Objets dans l’environnement de travail digital

Internet des Objets

Depuis quelques mois, il existe un certain engouement autour de la montée en puissance de l’ Internet des Objets et de l’impact qu’il va avoir sur l’évolution de l’environnement de travail digital.

Le marché de l’ Internet des Objets, en plein essor, est à l’origine de nombreuses transformations au sein de tous les secteurs. Concilier Internet des Objets, Big Data et Intelligence Artificielle apparaît ainsi comme un choix stratégique, source de nouvelles opportunités pour les entreprises. Si l’intégration de l’Internet des Objets est nécessaire à l’ère du digital, celle-ci ne peut être adoptée sans objectifs, puisque cela serait contre-productif pour les organisations.

Le nombre de périphériques connectés à Internet ne cesse de croître. Ainsi, selon Gartner, il y aura plus de 20 milliards d’appareils connectés à Internet dans le monde en 2020, contre 6.4 milliards actuellement.

Les technologies et solutions innovantes pour les maisons et bâtiments intelligents ont pris de l’ampleur sur le marché des consommateurs. L’Internet industriel des Objets révolutionne la production au sein des usines et ne cesse de s’améliorer au sein des centrales nucléaires et des raffineries de pétrole.

Si certaines entreprises n’ont pas encore initié leur transformation digitale avec l’ Internet des Objets, celles-ci ont bien compris le potentiel de cette technologie. Mais quelles stratégies doivent-elles mettre en place pour bénéficier pleinement de sa valeur ?

Élargir l’environnement de travail digital

La conception traditionnelle de l’environnement de travail digital est axée sur un humain interagissant avec un appareil qui offre une multitude de services. Ce périphérique peut-être un smartphone, une tablette ou encore un ordinateur portable.

Ces appareils utilisent des applications natives ou des applications Web. Dans ce contexte de transformation digitale, le papier laisse place à des environnements de travail entièrement digitaux.

Avec la multiplication des objets connectés et le développement des maisons intelligentes, le volume de données générées ne cesse de croitre. Pour pouvoir traiter et analyser rapidement ces données, il est nécessaire d’utiliser l’Intelligence Artificielle et le Machine-Learning.

Les organisations pourront ainsi analyser les données de façon précise et cohérente, permettant ainsi des prises de décision plus pertinentes. Cela permettra aussi aux organisations de découvrir rapidement de précieuses informations.

L’écart de productivité

L’adoption de nouvelles technologies au sein d’une organisation constitue un processus d’innovation et d’adaptation qui comporte de nombreux risques et enjeux. Quel que soit le secteur, tout projet de conduite du changement en entreprise doit faire face à des réticences et freins, que ce soit d’un point de vue humain, ou technologique.

Le défi consiste à utiliser cette nouvelle technologie de manière holistique, à travers l’ensemble des processus métiers afin de générer des gains de productivité tangibles. Pour ce faire, il est important de comprendre les périphériques, les données, l’analyse, le résultat et le contexte dans lequel elle peut être appliquée.

Dans le commerce de détail, par exemple, il est possible d’utiliser des balises Bluetooth (NFC) pour suivre les clients et analyser statistiquement les points chauds du magasin afin de pouvoir maximiser les revenus avec un placement optimal des produits.

Les vraies barrières de l’ Internet des Objets

La sécurité est un problème majeur de l’ Internet des Objets qui doit encore être abordé. Selon un récent rapport de Forrester, une faille de sécurité à grande échelle serait inévitable. De plus, les hackers continueront à utiliser des objets connectés pour lancer des attaques DDoS. Avec ces cyber-attaques qui ne cessent de croître, nous pouvons nous attendre à ce que la sécurité soit au cœur des discussions au cours des deux prochaines années.

Le coût est généralement un autre obstacle à l’adoption de nouvelles technologies, telles que l’ Internet des Objets. Cependant, cela n’est plus vraiment vrai de nos jours, puisque des entreprises comme Microsoft et Amazon offrent déjà des services abordables basés sur le Cloud pour l’analyse de données. De plus, mettre en place les périphériques et l’infrastructure pour les gérer est relativement peu coûteux.

Avant qu’une organisation ne se serve de l’ Internet des Objets pour transformer son environnement de travail digital, elle doit définir au préalable l’utilisation qu’elle souhaite faire de cette technologie et les objectifs associés. Si elle ne réalise pas cette réflexion, cela revient à essayer de courir avant d’apprendre à marcher.

Source : https://digitalworkplace.global.fujitsu.com/uncovering-value-iot-digital-workplace/

En savoir plus concernant l’Internet des Objets au sein des organisations : http://infiniment-it-fujitsu.com/2017/02/03/linternet-des-objets-entreprise/

Découvrez aussi...

Co-Création : Quelles sont les 6 règles d’or à con... Lorsque vous pensez innovation, quels sont les noms qui vous viennent spontanément à l’esprit ? La plupart des personnes répondent à cette question p...
L’internet des objets dans l’entrepris... Dans un monde hyper-connecté comme le nôtre, les appareils connectés ne cessent de se développer à un rythme effréné. En effet, selon plusieurs études...
La Réalité Virtuelle au service des professionnels... Depuis sa commercialisation au grand public, la Réalité Virtuelle révolutionne le monde du divertissement. Côtoyer des dinosaures ou encore explorer d...
Le Futur de l’Énergie, en bref Notre série d’articles sur l’industrie de l’énergie nous a permis de mettre un certain nombre de tendances en exergue : Internet des Objets, Décarboni...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*