Workplace 2025 : La sécurité passe par la flexibilité et l’Intelligence Artificielle

Sécurité

L’Intelligence Artificielle est utilisée dans la lutte contre les fraudes depuis plusieurs années.

Souvent on ne s’en rend pas compte. On le comprend lorsque l’on dépense de grosses sommes avec une même carte de crédit et que l’on reçoit un appel depuis le service des fraudes pour vérifier ces transactions. C’est à ce moment que l’on doit remercier l’Intelligence Artificielle.

L’Intelligence Artificielle collecte les informations relatives au comportement et aux habitudes des utilisateurs. Elle permet ensuite  grâce un modèle d’analyse de  déterminer si la transaction est habituelle ou si au contraire elle sort de l’ordinaire. Aujourd’hui l’Intelligence Artificielle est utilisée dans le secteur informatique afin d’effectuer un travail similaire.

Comme pour la protection contre les fraudes, les informations des employés sont collectées afin de savoir quels appareils sont utilisés, quels sites sont visités et quelles applications sont appréciées par les utilisateurs en question.

L’Intelligence Artificielle attribue un « Risk Score » à chaque personne en fonction de son comportement. Cela représente un bon moyen de garder les employés et l’entreprise en sécurité.

Sécurité vs productivité

En reprenant l’exemple de la carte de crédit, les recherches de Javelin démontrent que la valeur des faux à tendance à décliner (lorsque la sécurité bloque une transaction légitime par erreur). Dans le secteur bancaire, ces annulations de transaction atteignent $118 milliards par an, soit plus de 13 fois le montant total des fraudes réellement effectuées.

Dans ce cas-là, la sécurité peut être un réel préjudice pour la productivité. Et cela n’a pas pour seule conséquence de stopper les transactions, il y a également un impact négatif sur les employés.

Si l’accès leur est constamment refusé, ils auront tendance à considérer la sécurité comme un obstacle, ce qui est contre-productif. Dans ce cas, les collaborateurs préféreront utiliser leurs propres appareils plutôt que ceux de l’entreprise, quitte à ce que les données de l’entreprise ne soient pas sécurisées. Appelé Shadow IT, ce phénomène peut avoir de graves conséquences pour l’entreprise (pour en savoir plus : lire « Lutter contre le Shadow IT »)

C’est à ce moment-là que l’Intelligence Artificielle doit entrer en action, afin de rendre la sécurité homogène et invisible pour l’utilisateur.

Ces derniers temps, les entreprises parlent beaucoup du modèle « frictionless ». Cela signifie que la sécurité ne se mettra pas en travers de l’expérience utilisateur, afin que ce dernier puisse effectuer ses missions sans impacter l’entreprise.

Cependant, il est possible d’aller encore plus loin. La sécurité et l’Intelligence Artificielle doivent être utilisées pour rendre les personnes plus productives, au lieu de seulement limiter l’impact sur leur productivité.

La même Intelligence Artificielle utilisée pour la sécurité pourrait servir directement aux collaborateurs, notamment par le biais de nouvelles applications ou programmes. De cette manière l’Intelligence Artificielle peur apporter une solution aux contraintes qu’imposaient la sécurité et la productivité, en améliorant chacune d’elle.

Planifier et préparer le changement

Les changements des pratiques de travail tels que l’introduction de l’Intelligence Artificielle au sein de l’organisation auront une grande influence sur la conception de vos futurs systèmes de sécurité.

Il faut ainsi être prudent en ce qui concerne la planification de nouveaux procédés informatiques. L’ancienne approche consistait à créer une stratégie et à l’examiner, pour finir par l’instaurer une fois que tout le monde l’aura approuvé.

Cette approche ne fonctionne plus. En effet, le temps de passer par ces étapes, vos besoins auront considérablement changé.

La méthode doit être plus « agile » et itérative car c’est de cette manière que les choses sont développées, que ce soit la mise en place de l’Intelligence Artificielle ou encore la détection de fraudes.

Il faut également éviter de vouloir régler chaque problème individuellement, vous vous retrouverez avec des centaines de réponses pour chaque appareil et application différente.

Il est primordial de trouver une solution globale, qui couvre de nombreux appareils. Cette solution doit être développée de la manière la plus réactive possible.

Même si cela semble compliqué, c’est en réalité plutôt simple : il n’y a pas de plan parfait. Il faut commencer par un point pertinent et progresser au fil du temps, tout en incorporant l’Intelligence Artificielle au fur et à mesure que votre entreprise utilise cette solution.

Source : https://digitalworkplace.global.fujitsu.com/key-workplace-security-2025-adaptability-ai/

Découvrez aussi...

Retour sur le Fujitsu Forum 2016 Les 16 et 17 novembre derniers, le Fujitsu Forum était de retour à Munich pour une édition 2016 riche en annonces et réunissant plus de 12 500 visiteu...
Le Service Desk de demain: le futur est intelligem... 3 professionnels du service desk sur 5 (59%) ont affirmé que l’automatisation était une des plus grosses priorités en 2016, d’après la recherche condu...
Workplace 2025 : la co-création est la clé d&rsquo... Le secteur informatique est obsédé par la nouveauté. Il suffit qu’une technologie particulière soit mise en avant de nos jours pour que l’on pense qu’...
La génération Y dans l’entreprise Depuis quelques années, une nouvelle génération, appelée « génération Y », est arrivée sur le marché du travail, et en 2025 elle représentera plus de ...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*