L’histoire de l’informatique hybride

Hybride

Aujourd’hui, nous parlons de l’informatique hybride comme une nouvelle norme. En effet, selon un rapport réalisé par The Hybrid Hive, 79% des décideurs informatiques estiment que c’est l’avenir inévitable de l’infrastructure informatique des entreprises.

Cependant, plus d’un tiers des répondants (37%) ont déclaré qu’ils ne savaient pas quels étaient les avantages de cette approche, et 62% ont déclaré avoir besoin d’aide pour comprendre l’informatique hybride et ses enjeux.

Parfois, la meilleure façon de comprendre un phénomène est de faire un pas en arrière et de voir comment et pourquoi il s’est produit. On peut donc se demander, comment en sommes-nous arrivés à l’informatique hybride et où ce modèle nous mènera-t-il ?

La naissance du Cloud

Nous pourrions aller très loin et parler de l’évolution de l’informatique en général et de la façon dont cela a conduit à l’informatique hybride d’aujourd’hui.

Dans ce cas, il est plus judicieux de passer directement à l’origine de la naissance de l’informatique hybride – avec la montée en puissance du cloud computing.

Le concept de cloud computing est né dans les années 1950, lorsque pour la première fois, plusieurs utilisateurs pouvaient avoir accès au même ordinateur via un certain nombre de terminaux différents.

Mais ce n’est que lorsque la «bulle dot-com» a éclaté cinq décennies plus tard que le cloud computing est apparu tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Les entreprises qui ont réussi à survivre à ces périodes turbulentes ont dû repenser leur infrastructure informatique. Ces organisations avaient besoin de quelque chose de plus efficace, de plus facile à mettre en œuvre, et capable de stocker de très grandes quantités de données. Le cloud fut la réponse à ces problématiques.

Le cloud hybride

Au fur et à mesure, les entreprises ont commencé à s’adapter à ce nouveau monde axé sur le cloud. Beaucoup d’entre elles ont opté pour des services externalisés pour répondre à leurs besoins. Cependant, pour éviter de perdre trop de contrôle, ces organisations ont déployé une combinaison de clouds publics et privés. Autrement dit, cela correspond à ce que nous appelons aujourd’hui le cloud hybride.

Mais tout n’est pas hébergé dans un environnement virtuel. En effet, les entreprises ont trouvé qu’il était possible d’obtenir une efficacité et une sécurité accrue en intégrant les services clouds avec une infrastructure informatique existante sur place (dite, « on-premise »).

C’est ainsi qu’est née l’informatique hybride – une philosophie globale fondée sur l’idée qu’il est possible d’utiliser des services basés sur le cloud pour le support et l’exécution parallèlement à l’infrastructure existante plutôt que de remplacer tout le matériel.

Cette vision hybride de l’informatique représente une façon beaucoup plus sûre et rentable d’atteindre l’agilité et l’efficacité que le cloud peut offrir.

Depuis l’année dernière, 40% des entreprises du monde entier ont déjà adopté une informatique hybride. Selon les recherches menées par The Hybrid Hive, ce chiffre devrait augmenter de façon significative dans les années à venir.

Où nous mènera cette approche ?

Comme dit précédemment, la majorité des décideurs informatiques estiment que l’informatique hybride représente l’avenir inévitable de l’infrastructure informatique des entreprises.

Mais où cette approche nous mènera-t-elle ensuite ? 

Les services connectés en permanence vont conduire inévitablement à une croissance de données prolifique. De ce fait, comme un nombre croissant d’applications sont hébergées sur le cloud, beaucoup plus d’entreprises vont commencer à consolider leurs centres de données pour baisser leurs coûts.

Sur ce point, la sécurité deviendra une préoccupation énorme, car l’approche hybride continue d’étendre sa portée. Que se passera-t-il si votre entreprise perd l’accès à Internet et que 80% de votre business est hébergé sur le cloud ? Ces types de scénarios doivent être prioritaires pour les chefs d’entreprise, afin qu’ils se préparent à y faire face en cas de besoin.

Cependant, l’informatique hybride n’est pas seulement vectrice de problèmes de sécurité puisque les opportunités potentielles sont également abondantes.

En savoir plus concernant les opportunités de l’informatique hybride : http://infiniment-it-fujitsu.com/category/informatique-hybrid/

Source : http://www.thehybridhive.com/2017/a-very-brief-history-of-hybrid-it/

 

Découvrez aussi...

Informatique Hybride : Introduction au concept d&r... D’après IDC, 65% des départements informatiques des entreprises vont s’engager dans une stratégie de cloud hybride avant la fin de l’année 2016. Gartn...
L’approche bimodale dans l’entreprise Dans un de nos articles de ce début d’années, nous avons partagé avec vous, les sujets forts qui constitueraient les 4 tendances pour l’innovation dig...
Orchestration : les 6 domaines clés Si vous n'êtes pas très à l'aise avec le concept d'orchestration, n'hésitez pas à lire notre article : Informatique Hybride : Introduction au concep...
Informatique hybride : comment limiter les risques... Un nombre croissant d'entreprises fournissent des services et des offres plus agiles à travers le cloud, tout en s'appuyant sur les systèmes tradition...

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*